Quand envoyer une newsletter ?

2
LéaBouchet2LéaBouchet2 Membre Expert
mai 2018 modifié dans Communication

Je me pose la question à la fois de la fréquence et des jour et heure d'envoi, afin qu'un maximum de destinataires la lise.
Quels sont vos retours d'expérience sur la question ?
Merciiii :)

Mots clés:

Meilleures réponses

  • 2

    Bonjour, pour reprendre la réponse déjà bien complète de @Corinne_AssoConnect, il est donc très intéressant et important de suivre les statistiques de vos campagnes e-mailing pour réajuster vos campagnes au besoin. Pour info, un e-mail dans le secteur de l'ESS peut espérer un taux d'ouverture supérieur à 20%-25%, cela pourra vous aider à comprendre si vos e-mails sont percutants ou doivent être retravaillés.

    En espérant vous avoir aidée,
    Lucie

  • 2
    Réponse ✓

    Tout à fait, les jours à privilégier sont plutôt les mardis, mercredis, jeudis.
    Pour compléter les réponses faites à ce sujet, l'horaire va dépendre de la cible. Si par exemple votre audience est active et travaille en semaine, il peut également être intéressant d'envoyer sa newsletter avant 9h du matin (entre 7h et 9h) afin qu'elle soit déjà dans leur boite mail avant 9h, puisque pour une majorité de personnes, lire leurs emails est la première chose qu'ils font en arrivant au travail.

    Concernant la fréquence, je conseille généralement aux associations que l'on accompagne une fréquence entre 1 fois par semaine (si vraiment on a beaucoup d'info à communiquer) et 1 fois par trimestre (mais pas au delà, sinon il n'y a que peu d'intérêt car peu de récurrence). Les fréquences les plus habituelles vont être 1 fois par mois ou tous les 2 mois. Mais évidemment, tout dépend de ce que vous avez à raconter :smile:

  • 1
    mai 2018 modifié Réponse ✓

    Bonjour @LéaBouchet2,

    En matière d'envoi de newsletter, il n'y a pas de vérité absolue.
    Cependant, certains conseils peuvent être intéressants.

    Globalement, il est habituellement déconseillé d'envoyer des newsletter le lundi (les boites mail sont saturées des messages reçus le week-end), et le week-end (où les gens préfèrent faire des activités plutôt que de lire leurs e-mails). Le vendredi, on préfère généralement finir tout ce qu'on avait prévu pendant la semaine, et lire une newsletter n'est pas toujours la priorité. Les mardis, mercredis et jeudis sont donc à privilégier.
    En termes d'heure, les sites comme mailchimp et sendinblue conseillent entre 10h et 15h.

    Que ce soit pour l'heure et le jour d'envoi, je vous conseille deux choses pour affiner le choix :

    • demander à nos destinataires s'ils ont une préférence
    • faire des tests et comparer les taux d'ouverture (les taux de clics sont une autre histoire).

    Concernant la fréquence, inonder les destinataire de mails risque de les épuiser/les faire saturer, mais si vous leur envoyez une newsletter tous les 6 mois seulement, ils risquent de vous oublier... Il s'agit donc de trouver un juste milieu et de s'y tenir avec régularité. Finalement, la balle se trouve plutôt dans votre camp : avez-vous suffisamment de choses à leur envoyer pour faire partir une newsletter par semaine ? Sinon tous les mois ou tous les deux mois est également acceptable.
    Attention dans tous les cas à leur envoyer de l'information intéressante systématiquement si vous envoyer une newsletter à un rythme élevé.

    J'espère avoir pu vous aider un petit peu.
    Bien à vous,

    Corinne

  • -1

    Et pour aller plus loin, sachez que pour qu'un maximum de destinataires lisent votre newsletter, l'heure et le jour ne sont qu'une partie de la réponse.

    Je vous recommande de jouer sur tous les critères de l'email marketing afin de vous différencier dans la boite email de vos destinataires et leur donner envie d'ouvrir vos emails.

    Cela va depuis la #promesse initiale que vous avez faite à vos destinataires (pourquoi ce sont-ils abonnés ?) à l'optimisation de votre #objet (longueur, accroche, personnalisation...) en passant par le respect des critères de #délivrabilité (taille et poids du message, présence de spam words, ip dédiée...) qui éviteront à votre newsletter de finir misérablement dans les spams et de gagner toute l'attention de votre audience.

    ASTUCE DE PRO : si vous avez un peu de budget, vous pouvez également investir dans des solutions marketing permettant de cibler vos envois au moment où vos destinataires sont en ligne : IM-PA-RABLE !

    En vous souhaitant de beaux taux d'ouverture, mais aussi de réactivité !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.