Comment affecter les ristournes sur les adhésions de la saison en cours à l'exercice précédent?

0
KarineMARIONKarineMARION Nouveau membre

Je suis trésorière bénévole d'un club sportif. Pour la 2e année consécutive, nous avons consenti des ristournes sur les cotisations des adhérents lors de leur réinscription pour les compenser suite à la fermeture prolongée des équipements sportifs pendant les saisons précédentes. Nous avons automatisé ces ristournes lors de l'inscription, ce qui nous a fait gagner beaucoup de temps, mais nous a également créé un problème: les écritures comptables sont créées à la date de l'adhésion (donc sur l'exercice en cours), alors que nous voudrions les affecter comptablement à l'exercice précédent (c'est plus équilibré par rapport à nos dépenses qui ont également été réduites sur la période correspondante).
Je ne sais pas comment faire cela proprement; les écritures de ristourne automatiques ont débité le compte 709000 et crédité le compte 467000. L'année dernière, j'avais donc extourné ces écritures sur l'exercice en cours, et je les avais resaisies sur l'exercice précédent, mais lors de la clôture je m'étais retrouvée avec le montant correspondant au bilan, et ce montant n'est pas encore soldé (je suis en train de faire ma clôture).
Est-ce que je devrais procéder de la même manière ou autrement cette année, et le cas échéant quelle serait la solution la plus propre en comptabilité? Comment faire pour solder mon bilan suite aux écritures saisies l'année dernière?

Réponses

  • 0
    SamsonIMACHESamsonIMACHE Membre Expert, Membre Plus

    Bonjour Karine,

    je suis désolé de vous décevoir en ne vous apportant pas une solution technique mais plutôt sur le fond, en nous interrogeant sur le sens de "l'adhésion".
    En effet, nombreux dans le mouvement sportif sont ceux qui, au cours des deux dernières années, se sont interrogés sur la façon de réduire le coût de l'adhésion au regard des restrictions d'usage provoquées par la pandémie COVID-19.
    Il faut en effet tout d'abord se rappeler le sens de la "licence", de "l'adhésion" et des "abonnements" et autres prestations de service d'encadrement sportif, et ne surtout pas tout mélanger au risque de transformer votre association en commerce.

    Je m'explique, une adhésion ou une cotisation correspond bien à une forme de contribution individuelle volontaire au coût partagé du projet collectif. C'est un peu la "caisse de bord", la "cagnotte" des vacances ou de la colloc. De façon schématique, on prend le budget prévisionnel du projet collectif de l'année, on le divise par l'effectif d'adhérents (au projet associatif) et on obtient logiquement le montant de la cotisation ou de "l'adhésion".

    Il ne préconisé de ne surtout pas confondre la cotisation (adhésion au projet) avec la licence (droits fédéraux) et l'achat de prestations de services tels que les abonnements aux cours collectifs, la location de courts, les cours particuliers, l'achat de stages et autres.

    En bref, une cotisation ne correspond pas à une vente.

    Il est donc difficile de considérer que le montant est fixé au protata temporis de l'utilisation des services ou de l'accès aux équipements.

    La confusion, si elle intéresse certains "adhérents" qui se voient davantage comme des clients ("je paye donc j'ai droit", "je viens, je consomme, je repars", etc.), n'est pas à l'avantage de l'association sportive, si c'est une véritable association des personnes réunies par un projet collectif partagé, qui risque rapidement de ne plus avoir de bénévoles ni de vie associative.

    En bref, entretenir de la part des dirigeants sportifs, même involontairement, la confusion entre adhésion et prix de vente des prestations de service, favorise la confusion entre club sportif associatif et entreprise du secteur marchand. Ce n'est pas mauvais en soi. C'est juste autre chose.

    Et au delà de ces réflexions sur le fond qui ont pour but de vous aider à ne plus être confrontée à la question du traitement des ristournes sur adhésion, j'espère que vous trouverez un complément de réponse plus technique, précise et directe à votre question, avec l'aide des collègues plus compétents sur le chapitre.

    J'espère avoir pu contribuer à une partie de réponse.

  • 0
    KarineMARIONKarineMARION Nouveau membre

    Bonjour Samson, et merci pour votre réponse.
    En effet nous devons parfois lutter contre cette logique selon laquelle en adhérant à l'association, les membres achètent un service. Nous avons simplement cherché à faire preuve d'équité dans la mesure où en tant qu'association sans but lucratif, les cotisations nous servent uniquement à couvrir nos coûts, qui ont été fortement réduits pendant la période où les équipements sportifs étaient fermés. Nous avons donc appliqué la même ristourne à tous les adhérents en tenant compte des frais fixes de l'association. Mon problème comptable est donc toujours d'actualité, et j'espère que quelqu'un pourra m'apporter une solution acceptable de ce point de vue !

  • 0
    KarineMARIONKarineMARION Nouveau membre

    Ah oui, j'aurais peut-être dû préciser qu'une fois la cotisation réglée, les membres ne paient pas l'accès aux entraînements, et ils peuvent venir une fois par mois ou une fois par semaine, la cotisation est la même pour tout le monde. Bref, c'est assez différent d'un club qui demande une cotisation de 25€ en début de saison et qui fait ensuite payer chaque cours ou événement, pour nous les cotisations sont la seule source de revenus du club !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.